mercredi 20 octobre 2010

LES MOTS USES

LES MOTS USES

Aux chanteurs du Nass El Ghiwane

Frères,
Nous aimons les mots usés jusqu’à la douceur,
La langueur océane de leur musique crépusculaire,
Les lagons tranquilles des poèmes d’amour
Et cette imprécision d’urgence de leurs antiques sonorités !

Nous aimons juxtaposer, en une greffe miraculeuse,
Larmes et sourires, chants et silence !

Nous aimons le fleuve qui, un moment débordé,
Rentre paisiblement dans son lit,
Les souvenirs qui donnent un corps à l’ombre,
Les regards qui, plus tranquilles et plus pénétrants,
Révèlent à l’âme l’essence du monde.

Oui, nous aimons les profonds vertiges de l’aube,
Les phrases devenues nichoirs d’hirondelles,
Les ondées taciturnes des pleurs de joie,
Le bruissement des ramées frêles,
La démarche céruléenne du ciel.

Oui, frères, nous aimons
Le parler charnel,
Les voix qui bouleversent les tréfonds,
Les ponts-levis du jour
Qui permettent au soleil d’entrer
Dans les demeures de tous les hommes !

Ah, tous ces mots usés
Jusqu’à la douceur
Qui nous rendent égaux en lumière !

Frères !
Mes frères !

Athanase Vantchev de Thracy

Marrakech, ce mardi 19 octobre 2010

Glose :

Nass El Ghiwane : au début de l'année 1970, cinq artistes du même quartier (Hay El Mohammadi) à Casablanca, la plus grand ville au Maroc, créent un groupe musical qu’ils appellent Nass El Ghiwane. Ce groupe déclenchera une révolution musicale au Maroc.

Ces cinq artistes sont : Omar Sayed, Larbi Batma, Boujmaa, Alal Yaala, Abderhmane Paco.

Mais Nass El Ghiwane ne se limite pas aux personnes qui forment le groupe. La pratique des ghiwanes est ancestrale. Elle confère à des gens connus pour leur probité et leur modestie la tâche de dire la vie quotidienne, de montrer les problèmes que rencontrent les gens, de chanter leurs joies et leurs peines. Pendant des siècles, ces troubadours vont de village en village et transmettent leur savoir séculaire. Ils sont poètes, chanteurs, acteurs.

L'idée de créer le groupe germe dans l'esprit de Larbi Batma et de Boujemaa lors d'une tournée théâtrale en France. Les jeunes amis veulent perpétuer les traditions de leurs ancêtres. Leur premier concert a lieu à Casablanca, dans le restaurant Le Nautilus. Mais la consécration a lieu au théâtre Mohammed V à Rabat en 1971. Les spectateurs, emportés par le rythme, touchés par les paroles des chants, sont ravis.

Martin Scorsese, le réalisateur américain, a appelé le groupe les Rolling Stones de l'Afrique.

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Beau travail
Didier

Unknown a dit…

The Moon
shines
on a cat

Meow

---

SLEEPLESS IN SEATTLE

There's much in the world that you can't explain.
It's revealed for you to remember
by the whispering voice of a distant train
or a midnight rain in november.

Horizon within! You can always find
the keys to Enigma. Let's mention
one basic Truth: of spirited Mind
Is Nature naught but extension.

Internal expanses! In dreams, ridden
by fear and longing you roam
that deep Southeast in your soul hidden
...on your random journey back home.

---

As a native Swede, I am particularly proud of my love poetry suite Sonnets for Katie.

My Poems

My wallpaper art Babes!

Sexuality introduces Death to Being; and indeed Life simultaneously. This is the profound Myth of the Eden. The work of the Serpent. Bringing us out of "blessed" Standstill. So, in contrast to the mindless pietism of vulgar Christianity, my personal "Christo-Satanism" should be given serious thought by the Enlightened Few, the Pneumatics, the 1% Outlaws. The Light Bringer must be rehabilitated, beacause if not, the All of it simply doesn't make sense: true Catholicism is necessarily Meta Catholicism.

My philosophy

Arthur Rimbaud, Max Jacob, Saint-John Perse, René Char, Henri Michaux, Roger Kowalski, Peter Ingestad...

LE FRUIT DU CIEL

Un orage nocturne illmuna maintenant l'Amazonie, franchis les Andes, envoya des jeux de cartes gigantesques et frappantes en bas à la Pampa –

Puis: petit déjeuner à melon; café fumant!

À la bague du cigare tu lis, étonné: GÉOGRAPHIE.

My prosepoetry in French:

Poétudes

Et je traduise la poésie française en suédois:

Ordgaller

Schwarzes Birne!
Aufforderung zur Erotik.

My poetry in German:

Fremde Gedichte

Casualidad sopla la sangre
de alguno señor desconocido
durante los pocos restantes
momentos del resplandor de faroles

que se vislumbran tras el follaje
flameando de las obsesiónes
igual efimero como gotas
del cinzano de la soledad –

En aquel tiempo me levanta
dentro uno incidente avejentado
que en seguida palidece
al camouflaje de abstraccion;

chica, nadie conoce que tus grisos
ojos significan aún; con todo
el sueño que hube evacuado
tu escudriñas nuevamente.

Mi poesía aproximadamente española

My classical music blog, for the expert listeners and connaisseurs:

Eutonal

And: reciprocity: for mutual benefit, you will do me a favor promoting your own blog on mine!

The best way to do it is lining up as a Follower, since then your icon will advertise you indefinitely, and I will follow you in return. Let's forge a mighty alliance of synergy and common interest.

Yours,

- Peter Ingestad, Sweden